Né à Arnhem (Pays-Bas), élevé dans l’univers hiphop du début des années 90 à Nimègue, enfant,  il était déjà attiré par la création de mixtapes et le chinage des vieux disques dans le grenier. Sa passion pour le cinéma et le hip-hop l’a occupé. Il a fallu une (première) rave géante à son 18e anniversaire pour voir le vrai potentiel de la musique house et son objectif était clair. Dans les années qui ont suivi, il a eu la chance d’échauffer régulièrement les foules aux légendaires soirées club Planet Rose, ce qui a fait de sa ville natale de Nimègue un excellent endroit pour développer ses compétences en tant que DJ. La ville hollandaise a toujours eu une histoire forte dans la musique électronique, mais reste suffisamment petite pour ne pas être influencée par les tendances ou les hypes: un endroit parfait pour créer son propre son et son identité, en jouant aux côtés des grands.

Après ses premières sorties solo sur les Wolfskuil Records locaux, il a co-fondé ESHU (et ESHU Records) en 2011. La reconnaissance est venue après une série de sorties solo bien reçues sur Fear Of Flying Records (et le sous-label SuddenDrop), ses nombreuses collaborations avec Ivano Tetelepta et de nombreuses autres collaborations (comme Dilated Pupils, ARC # et Novio Dub Tribe). Quelques années plus tard, il était temps qu’une nouvelle direction aboutisse à un départ avec ESHU pour démarrer son propre label OGUN Records et quelques surnoms (comme le récent Monoaware et moins récemment Gasometric Run) pour lui donner la liberté de création qu’il cherchait. Depuis qu’il a rejoint Yoyaku (label / magasin / distribution) basé à Paris, il a eu la chance de sortir de la musique sur quelques-uns maison de disques comme Joule Imprint, Aku et Tartouffe et sur le célèbre label Sushitech.

Avec leur soutien, il a créé deux autres labels pour répondre à sa production; Enregistrements iréniques et enregistrements autodidactes.