Enfant des années 90, Phara fait partie de ces artistes qui ont puisé leurs inspirations dans la musique rave frissonnante, prônant les vibrations que l’on peut retrouver en warehouse et semant le chaos à grands coups de sonorités industrielles.

En très peu de temps, sa carrière s’est vue décollée en trombes. Et ce non sans hasard, puisque son premier assaut dans l’univers techno n’était autre qu’un album, «Next of Kin», sorti sur Black Sun Records, label ayant mis en lumière des artistes tels que Blawan & AnD.

A cela, sont venues s’ajouter à sa discographie des sorties sur Stockholm Ltd. ou encore Sonntag Morgen, ce qui ne manqua pas d’attirer un public plus large et lui permit de se produire aussi bien dans des gros clubs que dans des festivals tels que le Voltage ou Ohm.

Des débuts prometteurs donc, dont la suite s’annonce déjà de bon augure.